Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #drama catégorie

Hana Yori Dango


http://image.mabulle.com/b/bl/blabla-dramas.mabulle.com/j-dramas/hana_yori_dango_128.jpg

 


Bon sang… Otakritik existe depuis le mois de Février… Et je n’ai,  à ce jour, jamais  parlé d’un seul drama ! Il faut dire que je n’en ai pas regardé des masses non plus… Alors aujourd’hui nous allons aborder  l’une des rares séries nipponnes que j’ai  vu en entière (le film compris) : Hana Yori Dango !

Cet article est dédié à Suka du forum Ebooks Scan manga, n’hésitez pas à venir y faire un petit tour !

Il contiendra bien sûr des spoils sur la saison 1 !

 


Une histoire à l’eau de rose

 

 

Hana Yori Dango est l’adaptation du manga du même nom, un shôjo  qui a connu un succès certain et qui s’étend sur 37 volumes !

 

 

http://tsukushimakino.free.fr/34.jpgJe ne vais pas me permettre de comparer les deux œuvres vu que je n’ai vu que le drama, mais bon sang, ça dégouline d’amour dès les premières secondes.  Le générique d’ouverture donne tout de suite le ton : 4 beaux gosses + une mignonne donzelle qui visiblement, n’a que l’embarras du choix… Une chanson interprétée par le Boys Band à succès japonais de l’époque, Arashi (dont Jun Mastumoto, interprète de Domyoji Tsukasa, fait partie), le tout accompagnée de décors rose bonbon laissant présager le pire aux plus sceptiques d’entre nous.

Jésus ! Sommes-nous sur le point de visionner l’une de ces immondices culcul la praline dont seul « Les feux de l’amour »  ont le secret ? !  Et bien, pas tout à fait !

 

 

 

Des personnages caricaturaux

 

 

 

http://lyricsfever.net/images/h/hana-yori-dango--img-m3e9ffb736de4a28d00e307f99f6cb791.jpg

Voilà le gros point faible des shôjos contemporains : les personnages sont caricaturaux au possible, et l’adaptation de la version papier en drama d’HYD ne fait pas exception…  Cependant, le charisme et les développements classiques mais maîtrisés  des héros font passer la pilule, au départ indigeste. Piqûre de rappel des  protagonistes principaux/ du triangle amoureux principal :

 

-Makino Tsukushi : fille prolétaire au fort tempérament qui finira par se faire accepter par les terribles F4, les mecs les plus riches et puissants du lycée.

-Domyoji Tsukasa : membre des F4, c’est le gars un peu énervant sur les bords que l’on finit par apprécier parce que bon sang, il est plutôt mignon, et plein de bonnes qualités en fait sous ses airs bourru

-Hanazawa Rui : le mec mystérieux des F4 sur qui l’héroïne craque, qui ne sert en fait que de faire-valoir pour Domyoji passé les premiers épisode.

Il serait très peu objectif de dire que nous ne sommes pas là en présence de clichés connus de l’univers shôjo, mauvais point.

 


Je t’aime, moi non plus

 

 

 

http://xxbestjapanxx.free.fr/img/HYD.jpg

 

 

Malgré le côté un peu « déjà-vu » de l’œuvre, le jeu des acteurs parvient à faire prendre une sauce dont la recette de départ pouvait paraître insipide. Ajouté à cela une touche d’humour bien poilante et l’on obtient un drama des plus sympathiques qui tient la route en partie grâce à ses deux têtes d’affiche, et ce dès leur première altercation.

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR_bUNI2fkIkzOAM9Sps419s1NIk4BkdsoQhLb7etZw0S0nmZBa4Q

 


Jun Matsumoto incarne parfaitement la maladresse qui caractérise le personnage de Domyoji, on éprouve presque immédiatement l’envie de l’aider ce pauvre garçon : sûr de lui, plein aux as, il est en fait particulièrement déstabilisé par Makino  qui se soulève face à l’hégémonie du F4 au lycée et qui  possède une personnalité entière, elle n’entend pas tomber dans les bras du premier venu sur sa simple demande. Il souffre de plus de la comparaison envers l’un de ses meilleurs amis, son antipode Hanazawa, dont Makino est amoureuse. Il n’en fallait pas plus pour faire craquer ces dames, Jun devient rapidement la coqueluche de la série.

 

http://asiacollision.files.wordpress.com/2008/10/jun_matsumoto.jpghttp://1.bp.blogspot.com/_9057h92ATIw/S_DwR9IfwHI/AAAAAAAAAFY/HmGrxeplJGQ/S650/makino_tsukushi.jpg

 


On se délecte de voir Makino repousser (fuir ?) les avances de ce cher Tsukasa. Venant d’une famille aux modestes revenus, elle ne compte pas se laisser marcher sur les pieds ce qui explique sa combativité à toute épreuve. Cette combativité finira même par attirer la sympathie des F4..

 


http://e8.img.v4.skyrock.net/e81/dramas84/pics/1859457461_small_4.jpgLes assauts, au départ insoutenables de Domyoji, finissent tout doucement par faire se muer la colère et l’exaspération de Makino en un amour pur et sincère. Déçue par Hanazawa, Tsukasa s’avère être celui qui est toujours là pour elle en cas de besoin, celui qui n’a cessé de l’aimer plus que tout depuis le début.

 


Une relation dont l’évolution reste encore une fois très classique, mais la présence et la justesse dans l’interprétation de Jun et Inoue sont un vrai gage de qualité. Quand les acteurs habitent leur personnage, ça se ressent. Le couple est de plus très harmonieux à l'écran, que demander de plus ?

 

Il est en revanche dommage que l'histoire se concentre essentiellment autour du couple Makino/Tsukasa au détriment des trois autres membres du F4 alors qu'ils sont à la base de l'oeuvre.

 

 

 

Une ambiance soignée


 

 


 

       

La série est accompagnée de superbes thèmes musicaux. Les quelques clichés présents dans le récit deviennent vite commodes grâce à une mise en scène bien orchestrée. Il faut cependant garder à l’esprit qu’HYD est issu d’un manga, par conséquent le côté fantasmé de certaines situations est d’autant plus inévitables (cf la fin de la saison 1), il serait dommage de blâmer la série pour cela. Aï Ostuka donne de la voix avec son titre Planétarium pour la première saison, puis ce sera au tour de Utada Hikaru de reprendre le flambeau avec Flavor of life pour la 2nd saison, des chanteuses qui rajoutent au prestige de la série.


 

Happy Ending

 

 

Il existe un film qui continue sur la même longueur d’onde que les saisons 1 et 2 : sentiments à gogo, fontaine de larmes, happy ending, ect… Cependant les remarquables interprétations des acteurs effacent rapidement les quelques clichés présents dans la série. HYD est un drama qui vous filera la banane jusqu’aux oreilles, on se sent tout léger et prêt à trouver le grand amour après visionnage. Presque un must see !

 


 

http://2a.img.v4.skyrock.net/2a4/love-emos-boys-love/pics/2696941004_small_1.jpg

 

 

Voir les commentaires